Communiqué de Presse de la Fédération CGT des Sociétés d’Etudes et de la CGT Steria.

  • 20 Mai 2009, Communiqué de Presse de la Fédération CGT des Sociétés d’Etudes et de la CGT Steria
LES NOUVELLES METHODES DE LA DIRECTION STERIA:
PIQUER DANS LA POCHE DES ELUS CGT !
3 élus de la CGT viennent d’être mis à pied 4 jours par la Direction de STERIA.

Le 19 mars 2009, dans le cadre du mouvement national pour les salaires et l’emploi la section CGT Steria de Toulouse décide de mobiliser les salariés de l’agence de Toulouse, particulièrement visés par les comportements d’un responsable de l’agence. Celui-ci s’étant fait remarqué par ses pressions, ses intimidations, ses violations répétées du droit. Dernier en date le licenciement d’un salarié apprécié de ses collègues et du client EDF pour lequel il intervenait.
Après un pique-nique particulièrement réussi devant l’agence, auquel ont participé près de 70 personnes, salariés de Steria, salariés d’Altran, CAP et autres SSII, salariés d’EDF, des militants de la CGT, ainsi que la présence de camarades de Force Ouvrière, une délégation souhaite rencontrer le responsable de l’agence. Seul parmi la hiérarchie, le personnage en question se livre à des provocations à l’égard de la délégation qu’il refuse de recevoir.
Visiblement c’en est trop pour la Direction de Steria qui décide « pour l’exemple » de prendre des mesures punitives à l’encontre de 3 camarades pour une action collective et exemplaire menée dans le cadre d’une grève.
Quoi de mieux pour tenter d’intimider nos militants que de leur piquer 4 jours de salaires ? C’est certainement ce qui a germé dans l’esprit des responsables de Steria. Sans doute n’ont-ils pas digéré la condamnation par la 17ème chambre correctionnelle de Nanterre le 8 décembre 2008 de Steria pour délit d’entrave en ayant fait travailler des salariés la nuit sans consultation du CE et sans autorisation de l’Inspection du Travail et pour lequel le PDG, François ENAUD a senti le boulet d’une condamnation personnelle passer très près. Pensaient-ils se rembourser des quelques 1500€ qu’ils ont versé à la CGT à cette occasion ?
Au-delà de la CGT, en première ligne dans la défense des droits de chacun (licenciements et sanctions abusives…) et dans la montée en puissance des revendications de notre collectif de travail (salaires et minima conventionnels, statuts du salarié…) c’est bien l’ensemble des salariés qui est visé.
Pour Steria et le Syntec Il faut, par tous les moyens, « museler » la CGT, première organisation syndicale du pays.
Cette attaque de la Direction de Steria contre la CGT ne restera pas sans réponse.

Updated: 16 février 2011 — 14 h 20 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme