Processus électoral.

  • 2 Octobre 2009, relance du processus électoral ou catastrophe annoncée?

La Direction relance le processus électoral interrompu en février dernier.
La DDTEFP des Yvelines a rendu une décision concernant non seulement la répartition des salariés dans chacun des 3 collèges mais également une nouvelle répartition des sièges pour chacun des différents collèges.
Nous avions dit que nous ne contesterions pas la décision de la répartition des salariés par collège. La DDTEFP considère que le collège employés sont les salariés dont la position Syntec est inférieure ou égale à 1.42. La DDTEFP ne nous a pas convaincu sur ce point. Nous avions dit que nous ne contesterions pas la décision de la répartition des salariés par collège.
Par contre il y a un sérieux problème dans la suite:
Ainsi concernant l’établissement de Lille composés de 80 techniciens et de 80 cadres, la DDTEFP attribue 1 seul siège pour les techniciens et 4 pour les cadres!
Il est évident que la CGT ne peut admettre une telle injustice!

Par contre, la CGC et FO ont accepté cette façon de faire en apposant leur paraphe sur un texte reprenant cette disposition.

Lors des réunions des 25/9 & 30/9 la CGT a fait des propositions pour sortir de l’impasse:
Signature unanime du protocole actuel (retour aux 2 collèges) et composition équitable au Comité Central (le CE de la Région Parisienne devrait avoir la moitié des sièges sachant qu’il reprèsente 3900 salariés sur les 5700 de Steria).
Cette proposition n’a pas été relevée.
La CGT en a fait une seconde:
Le blocage actuel est venu du fait que les signataires du protocole (Direction, CGC, FO, Sud31 et CFDT) n’étaient pas d’accord sur la répartition tenant compte du Collège employé. La Direction, la CGC et FO ne voulaient pas attribuer un siège supplémentaire au collège employé.
La CGT a demandé à ces organisations de revenir sur leur décision et de ne plus maintenir le blocage pour 1 siège de plus!
Ils ont refusé. La Direction s’exclamant même: “On ne va pas baisser la culotte”!
Ces organisations syndicales et la Direction dont on devine les arrières-pensées communes prennent le risque que le processus électoral soit de nouveau suspendu ou que les élections si elles se font soient annulées par un Tribunal.

Updated: 16 février 2011 — 14 h 38 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme