RETRAIT DU PROJET DE LOI TRAVAIL