Communiqué de presse commun F3C-CFDT & CGT Sociétés d”Etudes.

  • 22 Avril 2009, communiqué de presse commun F3C-CFDT & CGT Sociétés d”Etudes :

Négociation sur le Chômage Partiel :
La fédération Syntec porte la responsabilité de l’échec

Alors que plus de 4000 salariés prestataires de services pour la filière automobile sont en chômage partiel, les négociations portant sur ce sujet dans le secteur ont échoué en raison de l’attitude intransigeante du patronat.
Minée par ses divisions internes et ne disposant pas d’un réel mandat de négociation, la fédération Syntec s’est frontalement affrontée avec les organisations syndicales. Après trois interruptions de séance, les Organisations Syndicales ont décidé de quitter la séance. Les négociations sont donc rompues.
L’enjeu de la négociation
Il s’agissait pour la CFDT et la CGT de mettre en place une articulation Chômage Partiel – Formation avec un dispositif d’accompagnement paritaire et décentralisé pour chaque salarié concerné.
Des dispositions étaient prévues pour améliorer l’indemnisation des salariés ainsi qu’un encadrement de la mise en œuvre du Chômage Partiel pour limiter les dérives déjà constaté sur le terrain.
Des divisions patronales fortes, une volonté de mise en œuvre extensive
Pour masquer ses divisions, le patronat a préféré demander une ouverture à tous va du dispositif sur l’ensemble de la Branche et avait une logique de mise en œuvre extensive du chômage partiel (cadres au forfait heure ou jours en dehors d’une fermeture totale de l’établissement), mise en place de mesure non collective de chômage partiel. La fédération Syntec revenait en arrière sur les modalités de contrôle par les représentants du personnel et avait des propositions très insuffisantes sur l’indemnisation des salariés.
L’échec, renforce notre devoir d’agir dans les entreprises

L’échec des négociations de branche renforce le devoir pour les équipes d’entreprise CGT et CFDT de monter au créneaux pour faire cesser les dérives observés depuis début 2009 : mise en chômage Partiel de salarié sur des critères individuels (InterContrat), mesure individuelle de baisse du temps de travail, mise en chômage Partiel de Cadre au forfait annuel en heure ou en jour en dehors de toute fermeture d’établissement, mise en place de formation parking à la seul fin de faire peser sur la collectivité les salaires…

Updated: 16 février 2011 — 14 h 17 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme