CONTRAT DE MISSION: VALLS DANS LES PAS DE FILLON!

L’article du Parisien du 4 avril aurait pu passer inaperçu.

Selon les informations du Parisien, le gouvernement ne remettrait pas directement en cause le CDI par contre il s’apprêterait à accéder à une demande propre au patronat de notre branche, le Syntec.

Il s’agit d’une vieille lune du Syntec qu’il tente de ressortir à la moindre occasion.

Le gouvernement satisferait la demande d’étendre aux SSII le contrat de chantier.

Celui-ci permettrait aux patrons de conclure un contrat à durée indéterminée pour la durée d’une mission: “L’employeur embauche un salarié en lui indiquant que sa mission dans l’entreprise est exclusivement liée à la réalisation d’un ouvrage ou de travaux précis, dont la durée ne peut être préalablement définie avec certitude », explique un spécialiste du droit du travail. A l’achèvement du chantier, le salarié est licencié avec les mêmes droits qu’un licencié économique.

Voici, après le projet de loi Macron, la nouvelle “brique” que s’apprête à apposer le gouvernement Valls!

Il faut rappeler qu’en 2004, le gouvernement de l’alors Ministre du Travail, François Fillon, avait tenté la même chose.

Le projet avait été retiré sous la pression des informaticien-ne-s qui s’étaient fortement mobilisé-e-s à l’initiative de la Fédération CGT des Sociétés d’Etudes: Près de 15 000 salarié-e-s de l’informatique avaient signé la pétition exigeant le retrait du projet:

Article de Libération du 28 janvier 2004. 

  Les_informaticiens_en_pointe_contre_les_CDD_longs_-_Libration.pdf (18,5 KiB)

Cela nous donne encore plus de raisons

de nous mobiliser avec l’ensemble des salarié-e-s dès le 9 avril!

 

 

Updated: 7 avril 2015 — 22 h 55 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme