CHSCT: STERIA ET SES “PARTENAIRES” DESAVOUES