Réunion CCE.

  • 24 Février 2009, Comité Central d’Entreprise
En points essentiels:

  1. GPEC.La direction présente au CCE un rapport GPEC complétement creux et vide. Elle tente une explication: C’est la première fois qu’on vous présente quelque chose, c’est donc forcément mieux qu’avant. Le CCE considère que tant qu’un véritable référentiel des emplois et compétences n’est pas mis en place, il n’y a pas lieu pour lui de se prononcer. La direction annonce qu’elle reprend l’idée émise exactement il y a un an par les organisations syndicales de créer un groupe de travail paritaire pour bâtir un référentiel des emplois.
  2. Stress et souffrance au travail.Le point sur ce que fait la direction en matièrede prévention des risques psychosociaux. Cela est fait à la lumière du décès du salarié d’Issy les Moulineaus sur le site d’ERDF à Lyon. Il est rappelé que le CHSCT d’Issy les Moulineaux a rendu un rapport dans lequel il est précisé que le contexte du projet, le rôle demandé au salarié en dehors de son métier, la surcharge de travail, les dépassements de la durée maximale du travail, la situation d’isolement ont largement contribué à générer une situation extrême de stress. L’absence de gardiennage pour un immeuble accessible aux salariés 24h/24 et 7j/7 et l’absence de plan de prévention pour les sous-traitants ont aggravé la situation qui a conduit à ce qui s’est passé au petit matin du 19 août 2008. La direction continue de minimiser sa responsabilité.
    Elle indique qu’une démarche va être entamée au niveau de tous les établissements. Pour l’instant il y a des intentions, la CGT suivra avec attention et une extrême vigilance ce qui sera entrepris, ou non entrepris.
  3. Comportement managérial à Toulouse.Au cours de la discussion des comportements d’un manager sur l’établissement de Toulouse sont particulièrment dénoncés. La CGT demande que la Direction reconnaisse que le licenciement prononcé contre un salarié est abusive et qu’elle soit donc rapportée. La direction couvre encore une fois cette attitude et refuse indiquant qu’il s’agit d’une décision managériale. Nous pouvons sérieusement nous poser la question sur le rôle précis de la DRH France. Si rien n’est fait, à Toulouse on continuera de proposer des missions à Pétaouchnok et/ou en dehors de la qualification des salariés espérant ainsi un refus de mission qui entraînerait immanquablement un licenciement.
  4. Salariés Handicapés. Un point est fait un an après la signature de la Convention avec l’AGEFIPH.
  5. Intercontrats.La Direction présente une nouvelle version de sa “Charte de gestion des inter contrats'”. La CGT considére qu’il s’agit d’une véritable déclaration de guerre contre les salariés. La Direction continaunt de faire porter l’essentiel de la responsabilité de l’intercontrat sur les salariés.
  6. Situation Financiere.Le Directeur Financier Steria Groupe commente le communiqué de presse sur les premiers résultats de Steria en 2008. C’est bon. Steria est “en ligne” avec ses prévisions. Par contre pour 2009, c’est le brouillard. Aucune visibilité.
  7. En questions diverses, des organisations syndicales souhaitent savoir où on en est sur le processus électoral. Comme si cela était l’essentiel en ce moment. La CGT confirme qu’elle saisira le Tribunal d’Instance de Versailles sur le point de droit qui concerne la validité de la signature du protocole préelectoral couvrant l’UES par une organisation syndicale dont les statuts délimiteraient le périmétre d’action au seul département Haute-Garonne. Selon nous cette organisation ne peut valablement négocier pour l’ensemble de l’UES. La CGT sera attentive à ce que toutes les dispositions légales ayant trait à la détermination de la représentativité soient respectées: respect des valeurs républicaines et d’indépendance, ancienneté supérieure à 2 ans, périmètre , collège pour les syndicats catégoriels.

Updated: 16 février 2011 — 13 h 24 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme