PV dressé par l’Inspection du Travail:SOPRA-STERIA contourne les règles relatives aux licenciements économiques

Fin 2013, la Direction Générale de Steria convoquait les OS pour obtenir leur aval sur un plan de suppression d’emploi.

La CGT s’était battu et avait obtenu qu’une expertise soit menée afin de comprendre la situation du Groupe Steria. Le rapport établi par Sextant était édifiant. Les problèmes venaient d’erreur de gestion de la DG de Steria et plus particulièrement de l’Infogérance.

Nous avions compris ensuite que cette “négociation” rentrait dans le cadre d’une vente déjà prévu et dont l’acheteur SOPRA tenait à ce qu’il y ait une réduction de la masse salariale et donc des emplois.

N’ayant pu l’obtenir avec l’appui d’OS, la Direction de Steria puis de Sopra ont visiblement décidé d’utiliser d’autres moyens. Nous l’avions souligné à plusieurs reprises. Intimidations, missions proposées loin du domicile et puis le recours massif aux ruptures conventionnelles. Les derniers chiffres indiqueraient plus de 400 départs.

Il faut le rappeler la CGT a été la seule organisation syndicale à s’opposer à l’accord qui a mis en place les ruptures conventionnelles. Nous savions qu’il s’agissait avant tout d’une arme mis entre les mains des patrons. Les gouvernements, le MEDEF et les organisations qui ont signé nous accusait d’être un syndicat archaïque….

L’inspection du travail du 92, vient de dresser un procès-verbal pour l’ensemble des établissements du groupe ex-STERIA dorénavant intégrés au groupe SOPRA -STERIA.

L’enquête menée par les services de la DIRECCTE note un recours fréquent et volumineux aux ruptures conventionnelles et donc relève les infractions, puisque STERIA a déguisé un plan de licenciement économique sans utiliser les procédures prévues par le Code du Travail.

Sans doute le PDG de SOPRA-STERIA plaidera la complexité du Code du Travail et qu’il n’a pas bien compris ce qu’il faisait….

A noter également parmi les infractions relevées, celle relative à l’obstacle à exercice des fonctions d’un Inspecteur du Travail.

La Direction de SOPRA-STERIA est véritablement une Direction de combat contre les salarié-e-s.

La CGT, quant à elle, combattra au côté des salarié-e-s pour la défense de l’emploi

 

 

Updated: 21 octobre 2015 — 14 h 51 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme