STERIA: suite négociation compétitivité (113)

Un Comité Central d’Entreprise s’est tenu.

La Direction a annoncé une nouvelle organisation. Elle devrait consulter le CCE lors d’une prochaine réunion.

Par contre elle n’aurait pas l’intention de consulter les CHSCT. Pourtant l’expertise menée en 2010 à la suite de risques graves sur l’établissement principal a mis en évidence que l’organisation mise en place par Steria avait un sérieux impact sur la santé des salarié-e-s.

Nous avons toujours dit  que l’essentiel de la souffrance au travail était lié à un risque organisationnel. Steria continue d’ignorer cela, EN CONNAISSANCE DE CAUSE.

Quand à la suite de la négociation “compétitivité”, Olivier Vallet et François Enaud semblent avoir reculé:

  • Aucun accord sur le temps de travail n’a été signé.
  • Le plan de départ volontaire serait suspendu.

Ils communiquent de manière ridicule sur l’accord du télétravail qui aurait été signé dans le cadre de leur projet “eRe 2016”. Le texte était déjà finalisé en juin 2013 et donc n’a strictement rien à voir  avec “EReur 2016”.

Cela montre que la pression que la CGT (informations immédiates vers les salarié-e-s, manifestation devant l’établissement principal) a mise dès le mois d’octobre 2013 a porté.

Pour autant la CGT ne baisse pas la garde. Cette Direction est aux abois. Elle n’a certainement pas renoncé à ses projets.

Nous devons nous attendre à de nouvelles attaques dans les semaines à venir. Il faudra savoir y répondre. Seule votre mobilisation empêchera la casse sociale, la casse des emplois.

 

Updated: 10 février 2014 — 17 h 21 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme