FUSION STERIA SOPRA (7): “Expertise…”

Le cabinet d’expertise choisi par une majorité d’élu-e-s de l’Instance de Coordination des CHSCT de Steria a fait une première présentation.

La CGT avait précisé dès le départ pourquoi cette expertise était vouée à l’échec. Echec si le but était bien d’apporter un éclairage pour les salarié-e-s de Steria qui vont être impacté-e-s dans leur vie quotidienne par cette fusion.

Comment faire une expertise sérieuse, pertinente en si peu de temps?

Comment faire une enquête auprès de salarié-e-s qui ne connaissent que par bribe cette fusion, tant les patrons de Steria et de Sopra communiquent, beaucoup, le plus souvent sur des informations financières sans intérêt concret pour les salarié-e-s?

La forme prise par la présentation de Technologia a été des plus détestable: Se prévalant de leur qualité d’universitaires, ils ont demandé aux élu-e-s en fait de se taire et d’écouter la parole de…mandarins!

Sur le contenu, rien ou presque. Le seul intérêt pouvait être la restitution de paroles de salarié-e-s interviewé-e-s.

Pour la CGT il nous semble que cette expertise est plus du niveau d’un laborieux rapport de stage travaillé pendant l’été!

Nous attendions d’autres choses plus abouties, plus approfondies, plus fines sur les conséquences sociales (conditions de travail).

Il n’en est rien. Quid pour seul exemple des conséquences concrètes des déménagements prévus? Nous n’avions pas besoin, d’une analyse qui se voulait “juridique”. Mais lorsqu’il est rapporté que les déménagements ne seront pas une modification des conditions de travail, on croit être dans un mauvais rêve.

En fait…il est urgent de passer à autre chose et d’oublier bien vite cette intervention!

Il semble selon les premiers éléments fait par le cabinet SECAFI pour l’instance de coordination des CHSCT de SOPRA aurait déjà plus de contenu.
Nous y reviendrons.

 

Updated: 15 septembre 2014 — 19 h 17 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme