SOPRA-STERIA, TON UNIVERS IMPITOYABLE

Hier 2 mails ont été envoyés aux salarié-e-s du Groupe.

Le 1er émanant de P.Pasquier, le PDG du Groupe et le second celui de F.Enaud désormais ex-DG de SOPRA STERIA, après avoir été l’ex-PDG de STERIA.

Dans le 1er mail, il est facile en lisant entre les lignes de deviner que F.ENAUD n’était plus franchement désiré dans SOPRA-STERIA. En fait F.ENAUD a fait le boulot que la Direction de Sopra attendait: Obtenir la cession de STERIA. Une fois ce job fait, visiblement on avait plus besoin de lui. “M’éloigner de ce projet pour lequel j’ai tant d’attachement et pour lequel j’ai forgé tant d’ambition est évidemment douloureux

Element intéressant dévoilé par P.Pasquier, il confirme l’analyse de la CGT SOPRA STERIA à l’annonce du rapprochement. Les tentatives de la DIRECTION de STERIA fin 2013 pour imposer une cure d’austérité, de suppressions d’emploi, de remise en cause des accords temps de travail (projet ERE 2016)étaient bien liées à cette fusion qui était déjà préparée : “A l’été 2013, François Enaud et moi-même avons acquis la conviction que la complémentarité entre Sopra et Steria donnait beaucoup de sens à un rapprochement entre deux groupes appelés l’un et l’autre à relever les défis de la transformation de nos métiers.”

Tout cela dénote l’ambition d’actionnaires prêts à tout pour conserver et augmenter leurs avantages.

La conclusion de P.Pasquier est édifiante: ” je souhaite poursuivre la relation de confiance instaurée avec les représentants des actionnaires salariés

La CGT SOPRA STERIA quand à elle, restera plus que jamais à l’offensive pour défendre les intérêts des salarié-e-s du Groupe

Updated: 19 mars 2015 — 10 h 13 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme