Préserver et développer les emplois au CSP de Roanne

Suppression du travail posté
Une des conséquences de la suppression du travail posté 2X8 à Roanne depuis la fin de l’accord à la date du 30/06/16 est la perte du pouvoir d’achat des salarié-e-s du CSP de Roanne. Les salaires de base des salarié-e-s de ce CSP sont faibles et la direction s’est servie de ces primes pour faire accepter certaines conditions de travail. Cependant la perte sèche et décidée avec l’appui de syndicats « maison » proches de la direction, a eu des conséquences fâcheuses sur la vie personnelle et familiale des salarié-e-s.
La CGT demande une revalorisation des salaires pour compenser la perte conséquente du pouvoir d’achat des salarié-e-s du CSP de Roanne.
VOS DELEGUES ET RS CGT
Sébastien Marque (sebastien.marque@cgtsoprasteria.com)
Franck Dilschneider (franck.dilschneider@cgtsoprasteria.com)
Michel De Franco (michel.de.franco@cgtsoprasteria 06 08 43 10 60)
SYNDICAT CGT SOPRA STERIA
Mail : contact @ cgtsoprasteria.info
Site : cgtsoprasteria . info Tél : 0617251797
Préserver et développer les emplois au CSP de Roanne
Le rapport sur la politique sociale I2S présenté par le cabinet d’expertise Sextant au Comité d’Entreprise Fin avril 2018 a pointé du doigt la situation des ETAM comme population à risque. Il préconise de faire évoluer cette population par un ensemble de mesures d’envergures dont l’axe central est la formation.
A Roanne, les salarié-e-s souhaitent évoluer vers des métiers comme l’ingénierie applicative, le cloud, la cyber-sécurité etc….
Cependant, beaucoup salarié-e-s de Roanne se plaignent de ne pas avoir suivi de formation depuis 4 ans et d’être souvent positionnés sur un poste en ayant peu ou pas de formation.
Garantir l’employabilité des salarié-e-s au CSP de Roanne
Nous avons rappelé à la direction en Comité d’Entreprise son obligation de maintenir et de développer l’employabilité de ses salarié-e-s (article L.6321-1 du code du travail). D’autant plus que beaucoup de collègues sont positionné-e-s sur des métiers en évolution constante ou en recul d’effectifs ce qui fait peser un risque sur leur employabilité.
Les élu-e-s CGT ont aussi alerté la direction sur les risques des formations E-learning :
Il ne doit pas devenir le mode unique de dispense de formation pour certaines catégories de salarié-e-s.
Les élus CGT ont donc demandé à la direction de mettre en place des plans de formation qui tiennent compte des souhaits des salarié-e-s et qui soient adaptés aux besoins futurs.
Fibre sociale – I2S juin 2018

Updated: 12 août 2018 — 8 h 24 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme