STERIA: suite de la réunion de négociation compétitivité(83)

En conclusion de son rapport, Sextant indique : “À notre sens, le groupe a les moyens financiers de prendre le temps d’adapter le plus naturellement possible le modèle de delivery de la France, qui ne semble pas faire face à de vraies difficultés économiques durables

Le cabinet note : ” Steria France a enregistré une nette baisse de sa profitabilité sur le 1er semestre 2013, mais celle-ci est restée positive (à 2,5 % contre 4,9 % sur le 1er semestre 2012) et devrait atteindre 4,5 % sur l’ensemble de l’exercice (avec une stabilisation à 6,5 % sur le 2nd semestre 2013 contre 6,7 % sur le 2nd semestre 2012). Au niveau du groupe, malgré le recul du chiffre d’affaires, la direction s’attend toujours à une amélioration du taux de profitabilité sur l’ensemble de l’année (6,5 % selon SG Cross Asset Research) grâce à l’Europe continentale. Malgré la dégradation de la profitabilité de la France, le groupe a été en mesure de réduire de nouveau sa dette financière nette sur les 6 premiers mois de 2013 et conserve une marge de manoeuvre proche de 90 M€. Enfin, la situation économique du groupe n’a pas empêché le groupe de continuer à remonter des dividendes aux actionnaires même si le groupe a réduit les dividendes au titre de 2012 (0,20€ par action contre 0,35€ au titre de 2011).
Entre 2011 et 2012, 17 Millions d’Euros ont été versé aux actionnaires.

A rapprocher des 20 millions d’euros demandés aux salarié-e-s par cette Direction…!

Updated: 7 janvier 2014 — 16 h 15 min
CGT SOPRA-STERIA © 2016 Frontier Theme